Articles – Page 7 – Shelvene
Soins de l'âme & enseignements spirituels
              Corinne & Yoann Vidor

Articles

Troubles alimentaires compulsifs

Anorexie, boulimie

Ces troubles alimentaires qui permettent de combler un mal être par un comportement alimentaire excessif ou inadapté, sans rapport avec les besoins  simplement physiologiques de l’organisme, sont souvent liés à des problèmes de dépendance affective.

Souvent, c’est dans l’histoire familiale que se situe la clé du problème.

Il s’agit de comprendre comment la personne s’est construite au sein de sa famille et qui fait d’elle ce qu’elle est aujourd’hui ; de découvrir le type de relations familiales ; de faire émerger les traumatismes vécus.

À titre d’exemple des maux pouvant être engendrés, on peut citer l’anorexie, la boulimie ou l’hyperphagie, obsessions liées à un comportement de négation ou de rejet (à travers une compulsion incontrôlable envers la nourriture).

Ici, le patient a une vision confuse ou non-réaliste de l’image de la femme/épouse, de la mère « nourricière » et de la féminité en général. Cela provient directement du rôle que la mère a joué à la naissance de son enfant. Souvent, les femmes considèrent qu’en tant que mères, elles prennent toujours les meilleures décisions pour leurs enfants (avec le fameux « C’est pour son bien »), mais ce n’est pas toujours juste. Souvent, les mères confondent le devoir d’élever un enfant avec l’amour qu’elles leur portent.

Dans le cas de l’anorexie, on constate souvent que la mère nourricière avait un sentiment de saturation ou de dégoût pour sa vie de couple et portait toute l’attention à son enfant — qui, du coup, devait jouer le rôle de l’homme, jusqu’à devenir parfait.

Dans le cas de la boulimie, généralement, l’enfant représentait un concurrent vis-à-vis de l’homme ; la mère l’aimait mais le rejetait en même temps.

Enfin, en cas d’hyperphagie, il est fréquent que l’enfant n’ait pas eu assez d’attention de la part de sa mère — qui, en adoration devant son mari, considérait que son enfant devait être loyal par principe et suivant son exemple.

Ces enfants ne bénéficient pas d’une existence propre et n’ont pas pu développer leur identité véritable.

 – Comment vous aider à sortir de cette spirale infernale ?

Il convient découvrir la source du problème, la cause du mal-être pour parvenir à s’en défaire et retrouver son Soi pour se reconstruire une image positive de son corps, retrouver un corps « ami », s’aimer tout simplement.

Dans tous ces cas, ces enfants et leurs mères ont une image détériorée d’eux-mêmes, notamment celle de la Femme en eux, mais aussi des rapports Homme/Femme et de leur propre rôle. Le tout, bien sûr, recouvert d’amour, de dévotion et de devoir.

Bien entendu, il faut aussi regarder la relation qu’a construite le père avec son enfant, car toutes ces relations sont complexes et entremêlées.

Pour essayer de les démêler, il convient tout d’abord aux patients de couper le cordon ombilical avec la mère, c’est-à-dire apprendre la différence entre le don et le devoir. Le don de vie est un don d’amour ; il est gratuit, ce n’est pas un dû. Pourtant, le patient a toujours le sentiment de devoir être parfait (anorexie), un sentiment de culpabilité (boulimie) et de n’en faire jamais assez (hyperphagie).

Cet article vous a plu? Merci de partager.

La thérapeute des thérapeutes

Côme Shelvène est plus qu’une thérapeute, c’est un guide pour tous les êtres qui se cherchent. La qualité de ses soins donnent aux êtres une réelle compréhension de ce qu’ils sont et de leurs possibilités. Un don ne s’apprend pas, mais il se travaille.

Les gens s’imaginent qu’il suffit de payer


Le Reiki est une technique de soin énergétique par laquelle le thérapeute canalise et transmet l’énergie au patient par imposition des mains pour activer les processus naturels de guérison.

 

des cours de Reïki  pour devenir énergéticien mais c’est bien différent dans la pratique.

Chaque être sur Terre à son propre chemin, sa véritable mission d’âme à parcourir ; il s’agit d’une programmation préétablie par les bons soins de votre âme. Vous choisissez ensemble votre nature, vos talents et il est fort recommandé de les exprimer sur Terre. Chaque parcours est diffèrent et taillé sur mesure pour magnifier vos compétences.  Il y a un parcours de situations et de difficultés à surmonter mais ce parcours est balisé car tout est extrêmement précis et parfait dans la vie.

– LE PARCOURS A RÉALISER POUR COMPRENDRE ET MAITRISER SON DON

Pour devenir un « agent de guérison », comme un énergéticien, guérisseur, magnétiseur, kinésiologie, ou tout autre genre de thérapeute ( aujourd’hui la palette est bien grande !), il vous faudra d’abord comprendre vos dons et ce vers quoi naturellement vous êtes attirés, car vous êtes unique.

Parfois un thérapeute va convenir à une personne et pas à une autre, car il vibre à une fréquence qui n’est pas bonne pour lui, trop basse ou trop haute ou juste trop différente. Il faut trouver votre propre fréquence énergétique, votre pouvoir, votre don.

Un guide trop ésotérique ne pourra pas convenir à quelqu’un de trop concret, il faudra d’abord qu’’il aille vers un ostéopathe ou un kinésiologue.

Plus on devient un guide inspiré, plus la puissance du feu de guérison est puissante ; il faut donc la maitriser. La maitrise c’est quoi ? Des vies et des vies de pratique ! Ne soyez pas pressés, vous êtes parfaitement à la bonne place, que ce soit pour vous et pour les autres. Un adage dit : « quand tu es pressé, prends ton temps. »

  – UN PARCOURS BALISÉ POUR ÊTRE UN BON THÉRAPEUTE

 – LA NÉCESSAIRE PURETÉ

Mais ce n’est pas tout !  Il faut avoir engrangé dans ses mémoires, la plus grande pureté possible. Il s’agit là de la pureté d’intention ainsi que celle de la conviction du bien de l’ensemble avant vos propres désirs. La vie est parfaite et on ne laissera jamais un agent de guérison pratiquer s’il n’est pas pur, car bien trop dangereux. Oui l’énergie n’est pas un jeu. Il faut savoir jusqu’où on est capable d’aller sans abimer le patient, car derrière les apparences et les bonnes intentions peuvent se cacher bien des instabilités.

  – LE RESPECT DE LA LIBERTÉ DE L’AUTRE

Attention ! Vous êtes surveillés tout du long de votre re-naissance de guérisseur !! Oui, non seulement vous êtes guidés à chaque progression mais aussi stoppé net si vous ne suivez pas la règle d’or : la liberté de l’autre. Aucune manipulation, influence, domination ou asservissement ne sera toléré ! Loi du karma oblige et vous en payerez de lourdes conséquences. En revanche,  les guides mettent en place des épreuves qui vous permettrons de vous améliorer, car l’intention est toujours d’évoluer pour votre âme tout en aidant le mieux possible les autres.

 

Bonne route…

 

Cet article vous a plu? Merci de partager.

En penchant l’oreille, j’entends chantonner la source de l’Âme et le Cœur sourit…Côme

Bienvenue sur mon site ::::::::::::::

Vous êtes arrivés au bon endroit car il n’y a pas de hasard, tout est parfait ! Mon but est de vous aider. Je suis channel : canal / médium, je mets des mots sur vos maux, grâce à votre Âme, qui me guide. Lire la suite

Cet article vous a plu? Merci de partager.

La médecine quantique

M16QUANTIQUE, vous avez dit QUANTIQUE ?

Que sait-on vraiment de la réalité? Quelle réalité pour la thérapie quantique? La physique quantique nous apporte un élément de réponse et force est de constater qu’un vent de changement souffle dans les pratiques de soins et pénètre même les murs des centres hospitaliers outre Atlantique.

Pour comprendre la thérapie quantique, il est nécessaire d’en passer par la physique quantique dont le développement s’est accéléré à partir de décembre 1900 avec le principe posé par le physicien Max Planck et qui a donné son nom à celle-ci.

Tout d’abord un peu d’histoire – synthétique – carnous ne pouvons citer tous les noms des scientifiques ayant participé à cette grande aventure humaine.

Dès le VIème siècle avant J.-C., des philosophes grecs ont commencé à se poser les premières questions sur la nature de la matière. Démocrite et Epicure expliquaient sa cohésion par des atomes crochus.

Les corps que nous voyons durs et massifs, doivent leur cohésion à des atomes plus crochus, plus intimement liés et entrelacés en ramifications complexes.

CHAPITRE I 

De la physique classique à la physique quantique 

« La physique tente de comprendre et d’expliquer le comportement de la nature au moyen d’équations mathématiques. Celles-ci peuvent être très simples, ou incompréhensibles. Cependant, nous faisons tous, et parfois même sans le savoir, de la physique au quotidien. » A. Einstein

I – La physique classique, à l’échelle humaine 

  • Newton au XVIIe siècle pour qui le mouvement de la Lune et celui de la chute d’une pomme obéissait à une loi unique : celle de la gravitation universelle. Cette loi vaut pour tous les systèmes à l’échelle humaine : le  mouvement des étoiles et des planètes – la pesanteur. On parle d‘interaction gravitationnelle.
  •  Maxwell au XIX e siècle qui découvre le principe de force électromagnétique . On parle d’interaction électromagnétique. Elle unifie les forces électrique et magnétique et agit entre tous les objets qui possèdent une charge électrique. Là encore ce sont les effets de l’électromagnétisme à notre échelle, c’est à dire non-quantiques. Il démontre l’existence des ondes électromagnétiques et, notamment de la lumière visible qui n’est qu’un cas particulier d’onde électromagnétique. Toute notre civilisation est basée sur l’électronique et les télécommunications. L’interaction électromagnétique est la seule interaction utilisée naturellement par le corps humain pour la plupart de ses activités (communiquer, consommer de l’énergie, se développer, etc…)  L’interaction électromagnétique est responsable de quasiment tous les phénomènes de la vie courante (en dehors de la pesanteur).

II – A la croisée des chemins: Albert Einstein

La physique quantique

Einstein: des allures de scientifique un peu fou-fou avec ses cheveux en bataille mais un grand Monsieur.

Après avoir décrit la nature quantique de la lumière, dans le prolongement de la gravitation de newton, Einstein pose les principes de la relativité générale : le temps et l’espace sont relatifs à l’échelle de l’infiniment grand. Il marque l’apogée de la physique classique et le début de la physique quantique (dans la lignée de Max Planck). Pourtant avec la physique quantique, Einstein entretient une relation ambivalente. D’un côté, il en utilise certains des principes pour expliquer, entre autre, l’effet photoélectrique  de l’autre elle lui inspire sa fameuse phrase : « Dieu ne joue pas aux dés dans l’Univers« . Il se méfie de la mécanique quantique et de son interprétation dite « probabiliste« .

III – La physique quantique, à l’échelle atomique

1 – La physique classique sépare les phénomènes en deux classes hermétiques : les corpuscules d’un côté, les ondes de l’autre.

La physique classique répondait à une réalité physique objective que l’on pouvait étudier sans que l’observation du physicien perturbe cette réalité. Tout objet pouvait être localisé dans l’espace à tout moment, et répondait soit à l’analyse de la trajectoire d’un corpuscule, selon sa masse et sa vitesse (lois de Newton), soit à l’analyse du déplacement d’une onde (lois de Maxwell qui définit la lumière comme étant un faisceau d’ondes électromagnétiques se déplaçant à vitesse constante dans le vide: la fameuse vitesse de 300.000 km/s.).

2 – La physique quantique au contraire, pose le principe de la dualité onde-corpuscule.

Max Planck (1900) postule l’idée selon laquelle les échanges d’énergie entre la lumière et la matière ne peuvent se faire que par paquets discontinus, les quanta (d’où la physique quantique), renonçant ainsi à la loi sacrée de la continuité, pilier de la physique classique. Les quanta de lumière ou photons, représentent l’aspect corpusculaire de la lumière; ils sont ces quantités discontinues — ces « particules » — par lesquelles le champ électromagnétique échange de l’énergie, avec la matière.

Albert Einstein (1905) va démontrer, avec sa théorie de l’effet photoélectrique , que la lumière se comportait comme si elle était formée d’une multitude de petits paquets d’énergie. Avec cette notion radicalement nouvelle de « lumière quantique »  il va donc associer une onde et une particule.  La lumière n’est ni une particule ni une onde, c’est un paquet d’ondes, un champ. Transistors, semi-conducteurs, microscopes électroniques et lasers sont nés de cette théorie.

LOUIS de BROGLIE (1923) va étendre cette théorie à toute matière et associer à toute particule une onde indissociable. La matière est donc « ondulatoire » et devrait présenter des caractéristiques semblables à celles de la lumière. C’est la remise en cause de toute la physique classique.

Mais comment concilier du continu (ondes) avec du discontinu (particules)?
C’est tout le paradoxe de la dualité onde-corpuscule:  la lumière se comporte sous certaines conditions comme une onde et, sous certaines autres conditions, comme une particule.

Le photon (particule élémentaire de la lumière) est donc à la fois une onde et un corpuscule ! Il en va de même pour l’électron.

Ainsi, à tout objet quantique (photon, électron, etc…), on peut associer soit une onde soit un corpuscule, le choix entre ces deux possibilités dépendant de l’expérience que l’on est en train de réaliser. Voir la vidéo ci-dessous ( l’expérience des fentes d’ Young).

Votre Conscience agit sur le monde. A chaque instant vous créez votre réalité. Prenez-en conscience et… agissez !

CHAPITRE II 

De la physique quantique à la médecine quantique

En fait, plus on regarde l’infiniment petit, plus la matière devient une illusion. A ce niveau, l’univers est constitué d’énergie et d’information, comme si la matière n’existait pas. De quoi bouleverser toutes nos idées sur la science, la philosophie ou les religions.

 

Cet article vous a plu? Merci de partager.

Invitation gratuite à la conférence-débat: « La pensée est pouvoir »

La pensée est pouvoirLe Samedi 30 Juin de 17 à 20h , Côme Shelvène présente la conférence « La pensée est pouvoir » dans le cadre de la sortie de son premier livre «L’ Étoile de l’Âme ».

Cette conférence sera suivie d’une réflexion autour du sujet de la spiritualité de nos jours, de l’énergie, du psychisme, de la physique quantique.

Côme Shelvène se propose d’apporter, dans la mesure du possible, des réponses à vos questions.

N’hésitez pas à convier vos amis.

ADRESSE:
180g
15 rue des Tournelles
75004 Paris

Entrée libre

Puis vous êtes invités à un pot de bienvenue, qui vous donnera l’occasion de découvrir les créations de vêtements 180g!!

N’hésitez pas à amener une bouteille de votre choix si vous souhaitez prolonger un peu la soirée !
Merci de confirmer votre venue à shelvene@gmail.com

N’hésitez pas à laisser un commentaire ou poser des questions pour lancer le débat.

Cordialement,

Côme

Cet article vous a plu? Merci de partager.

La souffrance

L’ Étoile de l’Âme, guide de guérison pratique pour tous.La souffrance peut être physique ou psychologique. La souffrance physique se caractérise par une douleur dans son corps. La douleur psychologique est plus sournoise, elle envahi tout votre être, se caractérise par un sentiment de malaise général, une impossibilité à faire face.

La souffrance, c’est la croyance de ne pas être aimé. Elle a une grande utilité, car elle nous alerte : « Attention, tu n’es pas sur ta voie ». La souffrance est la dernière capitulation de notre personnalité qu’il nous faudra dépasser avant la totale libération.

Il en est ainsi quand nous ne savons plus comment faire pour nous en sortir. Cependant, une fois que nous sommes prêts à écouter nos croyances et à les regarder en face, nous pouvons finalement les lâcher. La souffrance est la seule porte qui mène à notre âme, parce qu’une fois comprise et embrassée, elle met en lumière la séparation entre nous et notre être intérieur.

La souffrance n’est que le symptôme d’un problème plus profond ; sous l’émotion de cette souffrance, se cache toujours sa cause. Celle-ci est due à une vieille croyance, elle-même issue de la cristallisation d’une peur. C’est une façon de penser qui limite toutes les forces en nous, notre ouverture d’esprit et notre objectivité. Abandonner nos croyances permet d’accueillir la transformation et de capituler (lâcher prise, comme on dit souvent) pour s’ouvrir enfin à son bien-être. Pour identifier ses croyances, il faut se définir au travers de sa dualité.

Cet article vous a plu? Merci de partager.

Ce qui est important

Thérapeute quantique« Je me sens triste ! » dit une vague de l’océan en constatant que les autres vagues étaient plus grandes qu’elle.
« Les vagues sont si grandes, si vigoureuses,  et moi je suis si petite, si chétive. »
Une autre vague lui répondit : « Ne sois pas triste. Ton chagrin n’existe que parce que tu t’attaches à l’apparent,  tu ne conçois pas ta véritable nature. »
« Ne suis-je donc pas une vague ? »
« La vague n’est qu’une manifestation transitoire de ta nature. En vérité tu es l’eau. »
« L’eau ? »
« Oui. Si tu comprends clairement que ta nature est l’eau,  tu n’accorderas plus d’importance à ta forme de vague et ton chagrin disparaîtra. »

Avoir à l’esprit que l’humanité fait partie d’un ensemble est important. Car l’être humain se considère souvent comme le centre des choses en s’arrogeant des droits particuliers qui n’ont pas de raison d’être. Ainsi il ne voit que, chez son prochain, ce qu’il n’a pas, sans voir ce qu’il a déjà, et se cause les plus inutiles soucis.

Zen

Cet article vous a plu? Merci de partager.

Thérapeute énergétique quantique

Thérapeute énergétique quantiqueCôme Shelvène possède un don de voyance particulier, celui de la « lecture psychique » des chocs émotionnels, blocages et informations négatives refoulées dans l’inconscient personnel ou familial.  Toutes ces mémoires latentes entravent le déroulement de notre vie, de nos projets, de notre bien-être intérieur. Une fois l’information « cachée » découverte et abordée lors d’une séance, le consultant peut enfin insérer son contenu  à sa vie de façon plus libre, plus claire et plus distanciée. Enfin, il peut se rétablir sans entrave dans le flot d’une liberté intérieure qui lui correspond davantage. Vous voulez en savoir plus ?

Cet article vous a plu? Merci de partager.

La vie se fait miroir

Thérapeute énergétique quantiqueNous sommes des êtres d’énergie psychique, les enfants de nos pensées. Nous sommes des corps énergétiques, traversés par d’innombrables courants d’énergie en permanence. Si nous attirons par nos pensées de l’énergie négative, nous en faisons les frais. Nous devons impérativement être conscients de nos pensées et bon envers nous-même, car nos pensées nous seront rendues, bonnes ou mauvaises.

Ainsi, enfant, j’étais dévorée par un sentiment d’injustice. Je subissais la vie comme une horrible douleur permanente, isolée et emplie de haine, de violence, de solitude, de peur, de mal-être et d’incompréhension pour ce monde — qui, par « effet miroir », me le rendait bien. Je n’ai jamais été considérée comme une victime: j’exprimais tellement de mal-être que cela induisait à me percevoir plutôt comme un bourreau. Pour mes proches, établir le contact avec moi afin d’essayer de me comprendre relevait du parcours du combattant.


Cet article vous a plu? Merci de partager.
Page 7 sur 7« Première page34567

POUR NOUS JOINDRE

SUIVEZ-NOUS

DISCLAIMER

Important:Le contenu de cette page et de celles qui y sont associées ne remplace pas l’avis d’un médecin ou d’un psychologue. Il ne permet pas de faire le diagnostique de pathologies médicales ni de recommander des traitements médicaux pour aucune pathologies ou douleur quelconque. Nous déclinons toute responsabilité en cas de mauvaise interprétation ou d’usage abusif de nos textes. Merci