prendre conscience

Le bonheur d’être Soi et en terminer avec les peurs

besoin de tout perdre, pour tout recommencerDialogue avec l’Être …

 Qui suis-je ?

Aujourd’hui, je suis dans l’étape de désintégration du Moi : la personnalité qui est aussi le centre de mes souffrances et de mes peurs.

Je sens que j’ai besoin de tout perdre, pour tout recommencer. Il me faut passer à la machine de désintégration totale (ou transmutation) de qui j’étais, pour être qui je suis au fond de moi.

Cette machine est le dépouillement de toutes mes règles, habitudes, principes de pensées. Ces mêmes règles qui m’ont permis d’avancer et de me faire grandir depuis que je suis née. Aujourd’hui je dois les abandonner et me reconstituer différemment.

Me perdre pour mieux me retrouver.

Comment faire pour devenir Soi ?

Pour devenir Soi, il faut d’abord être personne, pour être sure de ne plus être dans le paraître. C’est perdre la personnalité que je me suis créée en se dés-identifiant, se détachant de tout ce qui a d’abord donné un sens à ma vie.

Je suis prête à me perdre, car je sens que le grand Soi / mon Être m’appelle, car jusqu’à maintenant, ne le voyais pas, je m’illusionnais.

J’ai conscience que ce processus est douloureux et qu’en perdant tous mes repères je vais avoir le vertige et peut-être peur au début, tant que je résisterai.

Laisser partir tout ce qui me définit, tout ce qui a meublé ma personnalité et me protège de l’inconnu. Tout ce que j’ai mis en place durant ma vie pour être en sécurité.

Et le vertige vient..

Devenir Soi ou fusionner avec son Être

Je me suis adaptée à l’amour humain depuis petite, mais ce n’est pas l’Amour divin. C’est un conditionnement pour vouloir être aimée. Sans m’en apercevoir, j’ai porté un manteau de personnalité et cherché à être aimée d’abord par l’extérieur. Mais cet amour est carencé par notre environnement (la famille, puis la société, la reconnaissance extérieure). Cet amour ne permet pas de se sentir vraiment aimé, totalement de l’intérieur. Alors je me sens vide, j’ai besoin de m’aimer de l’intérieur et non de l’extérieur comme j’ai toujours fait, malgré moi, inconsciente.

Mon essence, mon Être, je dois le découvrir et pour cela je dois me découvrir, être totalement nue. Ne plus vouloir plaire à l’extérieur, m’extraire de cette reconnaissance qui m’a donné une identité mais sans prouver, sans démontrer, sans avoir besoin de me démarquer pour exister.

Le don de SoiSi je ne suis personne alors je me trouve enfin

L’Être que je suis, sans plus me définir. Ici, je ne ressens pas le besoin d’accaparer les choses, car je suis avec le Tout et il me traverse de son Amour. Ici commence ma reconnaissance : elle est totale et intérieure. Je suis pleine de mon essence, je ne me sens plus vide.

L’Amour pour exister doit être don

Dans cette démarche, je vais m’identifier à la source, et mettre cette essence en mouvement, car l’offrande de mon être est totale et entière. Il me permet de devenir ce que j’ai toujours rêvé d’être : le grand aventurier courageux et audacieux car je suis invitée à extérioriser l’essence de mon être. C’est l’énergie de la vie, de l’amour qui circule quand elle est don : le talent est de nous faire découvrir d’autres qualités, plus vastes et grandioses, que l’on ne connaissait pas de nous-même. C’est l’expression de l’amour le plus pur. Le don de Soi permanent grâce à la foi totale que j’ai, d’être au service de mon Être. Mon seul talent est de me mettre au service de mon Être, et rayonnant son amour et sa Vie.

Savoir qui l’on est, c’est assumer notre talent avec dés-intérêt

Ceci sans pour autant se l’approprier. C’est un processus créatif qui a besoin d’humilité. Nul besoin de savoir quel est notre véritable talent ou qualité, il suffit de laisser faire le grand Soi, il nous guide tant que nous restons disponible à lui dans chaque geste de notre journée. Il se donne et c’est tout. Je n’ai nul besoin de séduire ou de me rendre aimable. J’ai juste besoin d’être ce que je suis avec mon Être, dans la joie et le silence.

La sagesse de l’être

Je suis une énergie qui vibre, libre.
Je suis le grand tout, car je suis un canal de vie qui le laisse agir à travers moi. Un rayon de lumière qui vibre sans que je le dénature. Je suis la vie !

Je n’ai l’intérêt de mon Être seulement quand je suis désintéressée et que j’assume ma présence terrestre avec humilité. Alors le grand Soi peut agir, il peut se laisser voir, apparaître à ma conscience émerveillée. Il est même grandiose à ce moment, car il jubile de sa liberté et s’offre au monde entier sans distinction aucune.

Je suis le grand tout, car je suis un canal de vie qui le laisse agir à travers moi. Un rayon de lumière qui s’exprime sans que je le dénature.

Voilà qui je suis, personne. Une énergie qui vibre, libre.

Merci de nous soutenir en partageant!
Retour haut de page